Un gommage pour le corps en version sucrée ou salée

gommage-titre

Maintenant que nous avons vu l’intérêt du gommage, je vous propose de fabriquer votre propre gommage pour le corps. La version salée est inspirée d’un gommage vendu par une grande enseigne de cosmétiques naturels. Mais comme je préfère le sucre au sel pour ma peau, j’ai aussi fait une version sucrée.

Version 1 : gommage au sucre

  • 35 g de sucre blanc
  • 35 g de sucre brun ou roux
  • 4 g d’acide stéarique
  • 1 càs de beurre de karité
  • 1 càs d’huile d’olive
  • 0,4 g d’acide citrique
  • 1 càc de glycérine
  • 4 gouttes d’huile essentielle de vanille, 4 gouttes de santal amyris, 2 gouttes de cannelle
gommage-1

Mélangez ½ càs de beurre de karité, ½ càs d’huile d’olive et 2 g d’acide stéarique.

Faites fondre au bain-marie ou au micro-ondes (2 min à MOYEN pour le mien).

Faites fondre au bain-marie ou au micro-ondes (2 min à MOYEN pour le mien).

Quand le mélange est tiède, ajoutez ½ càc de glycérine et 0,2g d'acide citrique

Quand le mélange est tiède, ajoutez ½ càc de glycérine et 0,2g d’acide citrique

Ajoutez aussi 2 gouttes d'huile essentielle de vanille, 2 gouttes de santal amyris et 1 goutte de cannelle (j'ai mis de la muscade parce que je n'avais plus de cannelle).

Ajoutez aussi 2 gouttes d’huile essentielle de vanille, 2 gouttes de santal amyris et 1 goutte de cannelle (j’ai mis de la muscade parce que je n’avais plus de cannelle).

Finalement, ajoutez 35 g de sucre blanc.

Finalement, ajoutez 35 g de sucre blanc.

Mélangez bien.

Mélangez bien.

Répétez les étapes 1 à 4 pour avoir un deuxième mélange huileux.

Répétez les étapes 1 à 4 pour avoir un deuxième mélange huileux.

Ajoutez-y 35 g de sucre brun.

Ajoutez-y 35 g de sucre brun et mélangez.

Vous avez maintenant une moitié blanche (enfin, jaune) et une moitié brune.

Vous avez maintenant une moitié blanche (enfin, jaune) et une moitié brune.

Versez dans un pot de 100 g en alternant moitié blanche et moitié brune. Bien sûr, vous pouvez aussi mélanger les deux sucre ou utiliser seulement du sucre blanc.

Versez dans un pot de 100 g en alternant moitié blanche et moitié brune. Bien sûr, vous pouvez aussi mélanger les deux sucre ou utiliser seulement du sucre blanc.

Version 2 : gommage au sel
La version originale, qui est aussi un peu plus simple à préparer.

  • 65 g de sel de mer
  • 4 g d’acide stéarique
  • 1 càs d’huile de coco
  • 1 càs d’huile d’olive
  • 0,4 g d’acide citrique
  • 1 càc de glycérine
  • 3 gouttes d’huile essentielle de lime, 3 gouttes de pamplemousse, 3 gouttes de menthe
  • colorant alimentaire bleu ou ultramarine bleue (en option)

Faites fondre l’huile de coco, l’huile d’olive et l’acide stéarique au bain-marie ou au micro-ondes. Laissez refroidir jusqu’à ce que le mélange soit tiède, puis ajouter la glycérine et les huiles essentielles. Mélangez le sel et l’acide citrique et ajoutez au mélange huileux. Séparez le gommage en deux et ajoutez du colorant alimentaire ou une pincée d’ultramarine à une moitié. Ensuite, versez dans un pot en alternant la moitié blanche et la moitié bleue. Ou vous pouvez zapper le colorant et tout mettre dans un pot de 100 g.

gommage au sel

Voilà à quoi ressemble le gommage au sel.

Les ingrédients pas évidents et pourquoi ils sont là :
L’acide stéarique est un composé amphotère, c’est-à-dire qu’il aime à la fois l’eau et l’huile (et vous savez que l’eau et l’huile ne se mélangent pas). Ici, il favorise le rinçage du gommage puisqu’il va s’accrocher aux huiles qui sont dans le gommage, et en même temps, à l’eau que vous allez utiliser pour rincer le gommage.
L’acide citrique est un AHA — vous les connaissez peut-être sous le nom d’acides de fruit. Ces acides sont à la base des gommages chimiques, ou peeling. Ils dissolvent la “colle” qui maintient les cellules mortes sur la peau. Ici, l’acide citrique augmente l’effet gommant.
La glycérine est un hydratant. Elle rend le gommage plus nourrissant et plus doux pour la peau.
Si vous ne trouvez pas ces ingrédients, vous pouvez les éliminer.

Comme vous le voyez peut-être sur les photos, la version salée est plus “sèche“ que la version sucrée. Je vous invite donc à essayer les deux pour trouver celle que vous préférez.

Voici une version en image, à télécharger ou à partager (cliquez pour agrandir) :

 

gommage-tuto

 

Publicités

8 réflexions au sujet de « Un gommage pour le corps en version sucrée ou salée »

  1. Hello ! Super ! Merci pour ces deux recettes ! ça peut faire des idées cadeaux sympa 😀 Le bleu est canon en plus 🙂
    Je ne connaissais pas les propriétés de l’acide stéarique (ça me rappelle mes cours de biochimie 😥 ) contente d’en apprendre tous les jours 😀
    A tester donc 😀 merci

  2. Ouïe aïe … vu tous les composants chimiques qu’il y a dedans, je suis un peu sceptique… je préfèrerai une composition avec des produits maison sains

    • Je n’aime pas le terme « composant chimique » parce qu’objectivement, tout est un composé chimique, y compris l’eau, l’huile, les sels, etc. Quant aux ingrédients qui semblent « chimiques », l’acide stéarique est un acide gras naturellement présent dans le beurre de cacao et le beurre de karité, l’acide citrique est naturellement présent dans le jus de citron et la glycérine se forme naturellement lors de la fabrication du savon. Maitenant, comme je l’ai écrit, on peut omettre ces ingrédients et faire le gommage avec des huiles, des huiles essentielles, et du sucre ou du sel.

      • Oui, on peut faire plus simple, mais chaque ingrédient supplémentaire apporte quelque chose au gommage — c’est comme une cerise sur le gâteau. En omettant les ingrédients supplémentaires, on aura un gommage qui se rincera moins bien, on perdra de l’effet exfoliant et de l’effet nourrissant. On peut faire un gommage de base avec du sucre/sel et de l’huile, il y a plein de recettes pour ça sur Internet — mais en rajoutant les ingrédients supplémentaires, on arrive à un résultat plus « professionnel ».

      • Je ne disais pas de supprimer forcément des produits mais de les remplacer. Puisque tu disais qu’un correspondait à du jus de citron

      • Le problème avec le jus de citron, c’est qu’il peut rendre le mélange plus liquide et dissoudre une partie du sel ou sucre. C’est pour ça que je n’ai pas suggéré d’utiliser du jus de citron à la place de l’acide citrique (qui, lui, est sous forme de poudre).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s