Ongle, vernis et dissolvant : mes meilleurs ennemis ?

Z'êtes sur que c'est une bonne idée ?

Z’êtes sur que c’est une bonne idée ?

Ça peut sembler étrange venant de quelqu’un qui tient une boutique de cosmétiques, mais pendant des années, je n’ai pas porté de vernis à ongles (sauf un vernis transparent sensé nourrir les ongles). Mais voilà que depuis 3 mois, j’ai retrouvé le plaisir de porter du vernis. Et rapidement, j’ai aussi retrouvé le déplaisir d’enlever le vernis au dissolvant. Alors récemment, j’ai commencé à me poser des questions. Est-ce que le dissolvant sans acétone est vraiment OK pour mes ongles ? Est-ce que le vernis lui-même ne risque pas de dessécher l’ongle ?

Commençons par le dissolvant, vu qu’il est souvent suspecté de faire du mal aux ongles. Le dissolvant classique est à base d’acétone, un solvant puissant qui dissout le vernis. L’acétone s’évapore facilement (vos ongles ne sont pas mouillés après application) et se mélange à l’huile sans problème. Le résultat, c’est que quand vous utilisez un dissolvant à l’acétone, les huiles naturellement présentes dans votre peau et vos ongles sont emportées par l’acétone. D’où des ongles secs.

On a donc vu apparaître des dissolvants sans acétone. Ils sont généralement à base d’acétate d’éthyle, un solvant plus doux que l’acétone, mais aussi moins efficace (c’est la contrepartie de sa douceur). J’ai remarqué que si j’utilise un vernis bas-de-gamme qui s’écaille au bout de quelques jours, j’arrive à l’enlever avec du dissolvant sans acétone, mais si j’utilise un vernis longue durée, l’acétone est nécessaire. Je ne suis pas la seule à penser que devoir frotter mes ongles pendant plusieurs minutes pour enlever le vernis est peut-être encore pire que passer un coup d’acétone. Même si l’acétate d’éthyle dessèche moins l’ongle que l’acétone, elle dessèche quand même. Mon expérience personnelle, c’est qu’après un passage au dissolvant sans acétone, la surface de mes ongles paraît abimée, couverte de fines rayures blanches. Regardez plutôt cette photo, prise juste après le passage au dissolvant « doux ».

Pas joli, joli !

Pas joli, joli !

Maintenant, qu’en est-il du vernis lui-même ? On sait déjà qu’il peut jaunir les ongles parce que ses pigments s’infiltrent dans l’ongle, mais peut-il aussi dessécher ? Le principal problème avec le vernis vient de deux composants : les résines thermoplastiques, principalement la résine p-toluène sulfonamide formaldéhyde (on va l’appeler PTSF pour faire court), et les solvants. Les américains s’inquiètent aussi beaucoup des phtalates dans leur vernis. En Europe, heureusement, le dibutylphtalate est interdit dans les vernis, donc ça fait un truc en moins d’inquiétant. Mais revenons à nos ingrédients. Tout d’abord, la PTSF : elle aide le vernis à bien tenir aux ongles. Le problème, c’est qu’elle peut causer des allergies. En plus, elle relache du formol en petites quantités. Or le formol, qui est un ingrédient commun des durcisseurs d’ongle, risque aussi de rendre à long terme l’ongle plus cassant. Les solvants eux permettent de garder le vernis liquide. Ils constituent 70-75% du vernis, et comptent parmi leur rangs le toluène et l’acétate d’éthyle (le dissolvant!). Mais vu que ce sont des solvants, ils risquent aussi de dessécher l’ongle en dissolvant les huiles qu’il contient.

Alors quelle solution ? On trouve facilement des vernis sans toluène, souvent dit 3-free (sans toluène, sans formol – mais bon, il n’y a pas vraiment de formol dans le vernis –, et sans dibutylphtalate – mais comme je l’ai dit, ça c’est déjà interdit dans les cosmétiques en Europe). On trouve aussi des vernis sans PTSF (appelée « résine de formaldéhyde » sur ce site). Mais ça va être difficile de trouver des vernis sans aucun solvant organique, sauf à essayer les vernis à base d’eau (peut-être un prochain article vu que je viens d’en commander deux).

Et vous, est-ce que vous faites attention à ce qu’il y a dans votre vernis ?

Publicités

2 réflexions au sujet de « Ongle, vernis et dissolvant : mes meilleurs ennemis ? »

  1. Salut,
    Juste une petite chose en français c’est solvant et c’est en anglais qu’on écrit solvent….
    Moi ça fait longtemps que j’utilise les vernis à base d’eau comme scotch natural. Ils sont effectivement moins résistant mais comme je n’en mets que de temps en temps ça me va et mes ongles ( et mains ) me disent merci !!!!!
    Je respire suffisamment de cochonneries comme ça à mon boulot pour en rajouter chez moi…. Une autre précision le formol ( ou formaldéhyde ) et le toluène sont des molécules classées cancérigènes, donc quand on mets du vernis régulièrement les doses ne sont plus du tout négligeables….

  2. Ping : J’ai testé pour vous : le vernis à l’eau Suncoat | Le blog de La Cheveche

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s