Les savons à barbe sont-ils rasoirs ?

Se raser peut-il un jour être un plaisir ?

Quand je vends dans les salons, je remarque que le produit qui provoque l’indifférence générale, c’est le savon à barbe. Ce n’est sans doute pas parce que c’est un produit inhabituel : après tout, les shampoings solides se vendent bien et pourtant, ce n’est pas si commun que ça. Non, à mon avis, le principal problème du savon de rasage, c’est que c’est un produit pour homme, et les hommes paraissent assez indifférents aux questions de cosmétiques. D’ailleurs, je parie que tous les gens qui lisent ce post sont des femmes (si vous êtes un homme et que vous lisez ceci, soyez gentil, dites-moi que je me trompe dans les commentaires).

Et pourtant, le rasage mériterait bien qu’on s’y intéresse. C’est un acte agressif pour la peau, commis tous les jours ou tous les deux jours, sur le visage – une partie du corps sensible et soumise à nombre d’agressions environnementales. La moindre des choses serait de protéger correctement la peau lors du rasage. Mais les mousses à raser du commerce sont souvent remplies de détergents synthétiques irritants pour la peau, avec très peu d’agents hydratants pour compenser (5 à 10% à peine). Ensuite, on s’asperge d’après-rasage ; mais hélas, l’après-rasage c’est généralement plus de 50% d’alcool qui dessèche la peau plus qu’autre chose (au moins, ça sent bon…?).

Alors en quoi un savon à barbe est-il un meilleur choix ? D’abord, le savon de rasage est un savon, c’est à dire qu’il ne contient pas de détergents synthétiques (du moins si c’est un savon artisanal). Même si le savon peut dessécher légèrement la peau, il est bien souvent plus doux que les détergents artificiels. Ensuite, un savon artisanal contient de la glycérine, un agent hydratant, en bien plus grande quantité qu’une mousse à raser industrielle (je vous épargne les calculs). Enfin, certains savons peuvent être enrichis en actifs hydratants. Par exemple, mes savons contiennent des huiles libres qui hydratent la peau, et de l’argile qui purifie et protège des infections.

Et l’après-rasage, alors ? J’avoue, ça ne sert pas seulement à sentir bon. En fait, un après-rasage contient principalement du parfum, de la glycérine, de l’alcool, et souvent de l’huile de ricin hydrogénée et éthoxylée qui aide à solubiliser le parfum. Des quatre, seule la glycérine aide à adoucir et hydrater la peau. Quant à l’alcool, c’est un antiseptique, c’est-à-dire qu’il désinfecte les coupures éventuelles. Évidemment, on pourrait avoir des agents antiseptiques plus doux que l’alcool, par exemple l’hammamélis, ou certaines huiles essentielles – mais ce serait plus cher… Si votre peau est sensible, plutôt qu’un après-rasage traditionnel, optez pour un baume après-rasage sans alcool.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s