Vous prendrez bien un petit cocktail… d’huiles essentielles

cocktails

Depuis quelques jours, je ne me sens aucune force. Je ne sais pas si c’est juste une petite fatigue d’hiver, due au manque de lumière, ou si je suis en train de couver quelque chose. C’est pour ça que quand j’ai vu plusieurs articles sur l’effet des huiles essentielles contre diverses maladies d’hiver, mon sens d’araignée s’est mis à picoter.

Le premier article, par Liao et collaborateurs, se concentre sur l’effet de l’huile essentielle de curcuma contre la grippe. Apparemment, le curcuma bloque la multiplication des virus en culture. En injection, il semble aussi protéger les souris malades, mais bien sûr, je ne recommande pas la consommation (et encore moins, l’injection !) d’huiles essentielles. Cependant, je pense à incorporer un peu d’huile de curcuma à ma crème pour les mains ou mon savon liquide cet hiver. Si vous voulez faire votre propre mélange anti-grippe, n’oubliez pas que les huiles essentielles doivent être diluées à environ 2% avant d’être appliquées sur la peau.

Le deuxième article, par Derbré et collaborateurs, s’intéresse à la prévention des angines. Cinq huiles se sont montrées particulièrement efficace pour tuer les bactéries causant les angines : la cannelle, la citronnelle, le thym à thymol, l’origan et la sarriette. Le problème, c’est qu’à part le thym, toutes ces huiles sont irritantes, donc pas question de faire des massages sur la gorge ou même des inhalations (c’est-à-dire mettre quelques gouttes dans un bol d’eau chaude et respirer les vapeurs). Peut-être utiliser le mélange avec un diffuseur ? Voire simplement en plaçant les huiles dans une coupelle sur un radiateur… Dernier rappel sécurité : les huiles essentielles sont déconseillées chez les femmes enceintes et les jeunes enfants.

Finalement, le magazine de ma pharmacie a un court article sur l’aromathérapie. Ils y conseillent notamment un mélange d’eucalyptus et citron pour tuer les microbes.

De mon côté, je vais me faire un mélange de basilic, menthe, girofle et citron pour me donner un coup de fouet. Déjà, cette photo de cocktails colorés me remonte un peu !

Pour les curieux, voici les deux articles :

Liao, Q., Z. Qian, Liu, R., An, L. et Chen, X. 2013. Germacrone inhibits early stages of influenza virus infection. Antiviral Research, 100(3): 578-588 .

Derbré, S., P. Licznar-Fajardo et Sfeir, J. 2013. Intérêt des huiles essentielles dans les angines à Streptococcus pyogenes. Actualités Pharmaceutiques, 52(530): 46-50.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s